La prévoyance appropriée pour les preneurs d’hypothèques

La prévoyance vieillesse est un thème auquel tout le monde devrait réfléchir, car le système des trois piliers en Suisse repose en partie aussi sur des prestations privées pour lesquelles un contrat correspondant doit être conclu. Si vous avez l’intention de financer un bien immobilier au moyen d’une hypothèque, le thème de la prévoyance est toutefois deux fois plus important pour vous, car vous pouvez vous prémunir des risques pendant l’amortissement en optant pour la couverture appropriée. Nous vous présentons l’organisation du système de prévoyance en Suisse et vous expliquons comment vous pouvez vous protéger en tant que preneur d’hypothèque.

Le système des trois piliers en Suisse

En Suisse, la prévoyance repose sur trois piliers: le premier pilier, étatique, qui inclut notamment l’assurance vieillesse et invalidité (AVS et AI). Cette partie de la prévoyance sert avant tout à garantir le minimum vital par la suite, mais le premier pilier ne constitue en aucun cas une prévoyance suffisante pour assurer le niveau de vie à la retraite. La caisse de pension représente le deuxième pilier, auquel les travailleurs cotisent conjointement avec les employeurs. Elle complète le premier pilier, mais n’est pas non plus suffisante en tant que prévoyance exclusive. La combinaison du premier et du deuxième pilier est censée assurer le niveau de vie normal.

Le troisième pilier qui regroupe la prévoyance purement privée est donc déterminant pour assurer le train de vie individuel. Le troisième pilier de la prévoyance est à son tour réparti entre les piliers 3a et 3b. Le premier correspond à la prévoyance liée, ce qui signifie que les cotisations correspondantes sont affectées et ne sont donc plus librement disponibles. Le pilier 3b correspond à la prévoyance libre, dont l’organisation comporte peu de règles, mais qui n’est pas non plus fiscalement privilégié.

Afin de préparer votre future retraite tout en profitant d’avantages fiscaux, vous devriez donc investir dans le pilier 3a. Si vous souhaitez vous prémunir encore mieux des risques en tant que preneur d’hypothèque, la prévoyance du pilier 3a constitue la solution idéale.

La prévoyance dans le cadre du financement immobilier

La prévoyance peut s’avérer utile à plus d’un titre lors du financement du logement. Pour commencer, il y a la couverture d’assurance en tant que telle. Compte tenu des durées qui sont souvent de l’ordre de cinq à dix ans, voire plus, il n’est pas exclu que des événements imprévus vous occasionnent des difficultés de paiement. Il est par exemple possible qu’une maladie ou une blessure vous contraigne à renoncer à une partie de votre revenu pendant une période prolongée. Ce risque peut être limité grâce à une couverture correspondante, sans compter qu’il est possible d’atténuer les effets financiers. Ce dernier aspect est particulièrement important en cas de décès. Une assurance vie ne permet certes pas d’exclure ce risque, mais elle assure au moins la protection financière de votre famille. Si le soutien principal du ménage décède, il est rarement possible de conserver l’hypothèque en l’absence d’une telle couverture et le bien immobilier est perdu.

En plus de l’intérêt direct offert par la couverture d’assurance, vous pouvez également utiliser l’avoir de prévoyance pour le financement de votre bien immobilier. L’avoir de prévoyance est en effet pris en compte dans les fonds propres lors du calcul du nantissement.

L’avoir du pilier 3a peut aussi être utilisé pour l’amortissement de votre hypothèque. Si vous utilisez la prévoyance 3a pour rembourser l’hypothèque de votre logement en propriété, vous pouvez percevoir une partie de l’avoir pour l’amortissement tous les cinq ans. Cette forme d’amortissement a l’avantage de vous permettre de profiter du privilège fiscal de la prévoyance du pilier 3a, tout en utilisant l’argent pour financer votre logement.

Pour finir, de nombreuses banques vous offrent en outre la possibilité de transférer un avoir existant du pilier 3a à la banque auprès de laquelle vous concluez le contrat hypothécaire. La prévoyance continue alors d’être constituée dans les règles et n’est pas utilisée pour financer votre bien immobilier. Mais comme la banque peut utiliser cet argent pour ses transactions, elle «récompense» souvent un tel transfert par un taux d’intérêt plus avantageux. L’importance de ce bonus dépend bien sûr du montant de votre avoir, mais en règle générale il est de quelques points de base, ce qui peut malgré tout représenter plusieurs centaines, voire milliers de francs par an avec des financements de CHF 500 000 ou plus.

Trouver l’hypothèque qui vous convient et la prévoyance appropriée

Le calculateur d’offre en ligne d’e-hypo est idéal si vous voulez simplement et rapidement vous faire une idée de vos possibilités de financement immobilier. Quelques informations et quelques clics suffisent pour établir une offre personnalisée et avantageuse pour le financement de votre logement. L’avoir de prévoyance est bien sûr également pris en considération.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités offertes dans le cadre de la prévoyance, vous pouvez vous adresser aux spécialistes de la Banque cantonale du Valais – nos collègues vous conseillerons volontiers. Spécialement à ce sujet, la BCVs propose l’examen de prévoyance ainsi qu’une planification de la prévoyance.

Fehler

Ein allgemeiner Fehler ist aufgetreten. Bitte wenden Sie sich an den Support.