L’essentiel concernant les intérêts du crédit

Si vous envisagez de solliciter un crédit ou une hypothèque, les intérêts du crédit sont particulièrement importants pour vous. N’ont-ils pas en effet une influence décisive sur les coûts du crédit ou d’une hypothèque? Mais comment les intérêts du crédit sont-ils précisément calculés et surtout que pouvez-vous faire pour les minimiser autant que possible? Pour répondre à cette question, vous devez d’abord savoir ce que sont les intérêts du crédit et quels sont les facteurs qui agissent sur leur montant.

Que sont les intérêts du crédit?

Les intérêts du crédit correspondent à la somme que l’emprunteur doit payer au prêteur pour la mise à disposition d’une somme d’argent pendant un certain temps. L’intérêt du crédit représente la différence entre le montant du remboursement et le montant du crédit versé. Les intérêts du crédit peuvent donc être considérés comme une contrepartie pour le fait que le prêteur renonce pendant une durée déterminée à une partie de sa fortune en la mettant à la disposition de l’emprunteur. Grâce au crédit, ce dernier a la possibilité d’utiliser l’argent prêté pour la consommation ou pour un investissement.

S’il n’avait pas recouru au crédit, il ne pourrait pas le faire dans les mêmes conditions ou devrait différer ses dépenses à une date ultérieure. Tant qu’il n’y a pas de problèmes de paiement, le prêteur et l’emprunteur profitent pareillement d’un crédit. Alors que les prêteurs sont généralement des banques, par exemple la Banque cantonale du Valais, les emprunteurs peuvent être des particuliers, mais aussi des entreprises ou des services publics.

Les intérêts du crédit peuvent être fixes ou variables. Dans cette deuxième variante, il est habituel d’assoir le taux d’intérêt sur un certain taux d’intérêt de référence. En fonction de l’évolution des taux d’intérêt, cela peut présenter des avantages ou des inconvénients financiers pour l’emprunteur.

En quoi les intérêts du crédit se distinguent-ils des coûts du crédit?

L’emprunteur devrait impérativement connaître la différence entre les intérêts du crédit et les coûts du crédit. Car les intérêts du crédit ne représentent qu’une partie des coûts du crédit, à savoir uniquement la charge d’intérêts respective. Les coûts du crédit englobent en revanche tous les coûts générés lors du recours à un crédit. En plus des intérêts, il s’agit principalement des commissions, frais accessoires et dépenses. Les coûts totaux du crédit incombant à l’emprunteur sont importants pour comparer des crédits. Ils correspondent au taux d’intérêt effectif. Le taux d’intérêt nominal ne décrit en revanche que les intérêts du crédit à payer. 

De quoi dépend le montant des intérêts du crédit?

Le montant des intérêts du crédit qu’un prêteur exige d’un emprunteur ne dépend pas que de lui, mais aussi d’autres facteurs. Les paramètres les plus importants à cet égard sont les suivants:

  • Durée du crédit
  • Taux d’intérêt directeurs ou de référence
  • Solvabilité de l’emprunteur
  • Garanties de l’emprunteur

Les prêteurs exigent généralement des intérêts du crédit plus élevés, plus la durée du crédit est longue. C’est parfaitement plausible, puisque l’intérêt plus élevé du crédit indemnise le prêteur du fait qu’il doit renoncer plus longtemps à une partie de sa fortune. Une durée plus longue du crédit signifie en outre aussi toujours un risque plus élevé, car la situation économique de l’emprunteur peut connaître des changements plus importants.

Les taux d’intérêt directeur et de référence jouent également un rôle important pour les intérêts du crédit et constituent un indicateur du niveau général des taux. Le taux directeur de la banque centrale respective auquel celle-ci interagit avec les banques commerciales est important à cet égard. Les taux d’intérêt de référence tels que le «London Interbank Offered Rate» (LIBOR) ont une importance à peu près similaire. Il s’agit d’un taux d’intérêt calculé sur la place financière de Londres qui sert de référence pour la détermination des intérêts du crédit depuis le milieu des années 1980. Les taux d’intérêt directeurs ou de référence forment généralement la base à laquelle les banques ajoutent certains montants visant à tenir compte du risque de crédit, en fonction des facteurs spécifiques à l’emprunteur représentés ci-après.

Le montant des intérêts du crédit dépend aussi fortement de la solvabilité de l’emprunteur. Cette notion indique la probabilité avec laquelle le prêteur récupérera l’argent prêt ainsi que les intérêts. La solvabilité des entreprises et des services publics est déterminée par des prestataires spécialisés, des agences dites de notation, dans une notation. Dans le cas des particuliers, outre les prêteurs eux-mêmes, l’honorabilité est aussi calculée par des agences de renseignements économiques sur la base de différents critères afin d’obtenir une évaluation globale, qualifiée de «score». Plus la notation ou le score est bon, plus les intérêts exigés par le prêteur sont bas. Lorsque l’évaluation est mauvaise, il demande en revanche des intérêts du crédit plus élevés afin de compenser le risque de défaillance plus important.

Un emprunteur peut obtenir un crédit à de bonnes conditions et donc payer uniquement de faibles intérêts du crédit, même si sa solvabilité est mauvaise. C’est par exemple le cas, lorsqu’il possède des garanties correspondantes. Le prêteur peut les réaliser si l’emprunteur ne peut pas ou ne veut pas rembourser le montant du crédit. L’hypothèque est par exemple un crédit couvert par un droit de gage immobilier sur un bien immobilier. Les emprunteurs profitent alors des faibles intérêts du crédit et le prêteur de la garantie supplémentaire qu’apporte le droit de gage immobilier grâce au moindre risque de perte. Avec le calculateur en ligne d’e-hypo, vous pouvez, en échange de quelques informations, demander une offre en trois à quatre étapes – c’est simple, personnalisé et avantageux. Pourquoi ne pas essayer tout de suite?

Fehler

Ein allgemeiner Fehler ist aufgetreten. Bitte wenden Sie sich an den Support.