Avec E-Hypo pour des intérêts de construction favorables

Vous voulez réaliser votre rêve de maison individuelle et avez déjà planifié la construction de votre propriété ? Dans ce cas, il est grand temps que vous vous occupiez du thème des intérêts de construction. Vous appartenez probablement à la grande majorité des Suisses, qui lors du financement de la construction de leur logement, ont besoin d’une hypothèque. Nous vous montrons ci-après les différents modèles d’hypothèques, nous vous indiquons comment les intérêts se calculent et ce que vous pouvez faire pour garder vos taux d’intérêt pour la construction le plus bas possible. 

Les modèles d’hypothèques en Suisse

En Suisse, il y a surtout trois modèles d’hypothèques répandus:

  • Hypothèque fixe
  • Hypothèque - Rollover
  • Hypothèque variable

L’hypothèque fixe est probablement la variante hypothécaire la plus connue. On fixe au début du contrat l’échéance et le taux d’intérêt qui ne changera plus jusqu’à la fin du contrat. L’hypothèque fixe offre un haut degré de sécurité dans la planification car les coûts sont fixés dès le début pour l’ensemble de la durée. En cas de baisse du niveau des taux d’intérêts, cette hypothèque n’est pas favorable pour le preneur de crédit car il ne pourra pas profiter, après la conclusion du contrat, de la réduction du niveau d’intérêts. Par contre, il est protégé contre la hausse du niveau d’intérêts. La base du taux d’intérêt de l’hypothèque fixe se trouve sur le marché Financier.

Pour l’hypothèque Rollover, appelée aussi hypothèque LIBOR, le taux d’intérêt n’est pas fixé, mais adapté par la banque à intervalles réguliers. Habituellement, la banque effectue ces ajustements tous les trois à douze mois. La base pour le calcul de l’intérêt est, comme le nom hypothèque LIBOR laisse déjà le supposer, le taux d’intérêt de référence LIBOR établi à Londres. Par l’ajustement en intervalles fixes, vous pouvez – contrairement à l’hypothèque fixe – profiter d’une baisse du niveau d’intérêt. Par contre vous devez compter aussi avec des intérêts plus élevés, si le LIBOR augmente.

L’hypothèque variable n’a, comme l’hypothèque Rollover, pas de taux d’intérêt fixe. Le taux est également adapté à intervalles réguliers. Le LIBOR ne sert ici pas de base de calcul, mais comme pour l’hypothèque fixe, le niveau d’intérêt est fixé par rapport à l’évolution du marché financier. La durée indéterminée de l’hypothèque variable est une autre particularité. Les amortissements ne sont pas toujours définis. Comme preneur d’hypothèque, vous devez vous-même définir la phase de remboursement et veiller à ce que celle-ci ne soit pas trop longue. L'hypothèque variable est plus appropriée pour des personnes qui sont en mesure, grâce aux paiements de bonus annuels ou de recettes semblables, de rembourser plus rapidement le financement.

Les facteurs individuels aux intérêts de construction

Comme déjà mentionné, les différents facteurs personnels ont aussi de l'influence sur la hauteur des intérêts de construction. Le taux d’avance, à savoir le rapport entre les coûts de construction de biens et la hauteur de la somme hypothécaire, revêt à cet égard une importance particulière. Le législateur a fixé ici une limite de 80 %. Cette restriction doit seulement empêcher que des biens immobiliers soient entièrement financés par un crédit. Pour baisser les intérêts de construction, vous devriez ainsi, essayer d’arriver à un taux d’avance qui se trouve distinctement sous la limite légalement admissible. Plus haut est le taux d’avance, plus sont vraisemblables - tout au moins du point de vue de la banque - des irrégularités de paiement et avec cela des pertes financières liées. Plus le taux d’avance est élevé et afin de calculer une compensation pour ce risque, la banque rajoute une majoration sur le taux. Si vous avez encore des fonds propres que vous ne désiriez pas, jusqu’à maintenant, utiliser pour le financement de la construction, vous devriez examiner si c’est réellement la solution la plus judicieuse pour vous. Un apport de fonds propres plus élevé peut, en effet, se répercuter sur les intérêts de construction.

L’échéance est un autre facteur qui a des effets sur le taux d’intérêts de l'hypothèque que vous pouvez influencer directement. Puisque l’évolution du niveau d'intérêt n'est également pas prévisible pour une banque, il existe, lors d’échéances supplémentaires, un risque de taux d’intérêt. Cela signifie, que lors d’un prêt hypothécaire à taux fixe, une perte financière pourrait être engendrée, si durant la période le niveau d’intérêt augmente. Finalement, comme client vous devriez remplacer, par une plus courte échéance, l'hypothèque à un taux d’intérêt plus élevé. Pour lutter contre le risque de taux, la banque perçoit, ainsi, une prime de risque qui augmente toujours avec la durée du contrat. En conséquence, vous devez toujours évaluer lors de l’échéance, si cela vaut la peine pour vous en raison de la prime de risque de fixer les intérêts de construction sur une période plus longue. Si vous considérez que le niveau d’intérêt restera bas pour une période prévisible, l’hypothèque Rollover peut aussi être une option intéressante, puisqu’ici, en raison des modifications d’intérêts régulières, pratiquement aucun risque n’existe pour la banque et que celle-ci ne perçoit aucune augmentation correspondante.

Une autre possibilité d’influencer positivement les intérêts consiste à transférer des avoirs vers votre banque hypothécaire. La banque reçoit ainsi un capital avec lequel elle peut gérer les affaires. Elle récompense habituellement pour cela en attribuant un taux d’intérêts hypothécaire diminué. Si vous voulez vous procurer un aperçu des différentes variantes de financement de construction, utilisez le calculateur en ligne d'E-Hypo. Avec seulement quelques clics, vous recevez une offre individuelle et vous pouvez comparer les diverses options de financement. Vous trouvez ainsi vite et simplement la meilleure solution pour vous.

Fehler

Ein allgemeiner Fehler ist aufgetreten. Bitte wenden Sie sich an den Support.