Vue d’ensemble de l’hypothèque à taux variable

Si vous prévoyez l’achat d’un logement en propriété, vous aurez sans doute besoin d’une hypothèque. Vous devriez donc commencer par vous demander quel modèle hypothécaire vous convient le mieux, car la Suisse ne connaît pas qu’une seule variante pour le financement immobilier. En plus de l’hypothèque classique, à savoir l’hypothèque à taux fixe, il existe encore deux autres modèles qui sont fréquemment choisis: l’hypothèque roll-over (hypothèque Libor) et l’hypothèque à taux variable. Et c’est de cette dernière qu’il est question dans cet article.

Qu’est-ce qui distingue l’hypothèque à taux variable?

Les conditions valables pour l’hypothèque à taux variable s’expliquent idéalement en comparaison avec les deux autres modèles. Comme son nom l’indique, deux aspects importants ne sont pas fixés dans le cas d’une hypothèque à taux variable: le taux d’intérêt et la durée. Elle se distingue ainsi fondamentalement de l’hypothèque à taux fixe, où la durée et le taux d’intérêt sont fixés au début du contrat et ne sont ensuite plus modifiés. L’hypothèque à taux fixe offre certes une importante sécurité de planification, elle ne constitue pas pour autant toujours la version la plus judicieuse du financement immobilier.

La base de calcul du taux d’intérêt variable peut varier d’une offre à l’autre, raison pour laquelle vous devriez préalablement vous informer pour suivre l’évolution des taux d’intérêt et être en mesure de prédire une tendance éventuelle. Cette méthode à l’avantage de vous permettre de profiter d’une baisse des taux d’intérêt, ce qui rend l’hypothèque à taux variable particulièrement intéressante dans les périodes où les taux d’intérêt sont élevés. Il est en revanche désavantageux que vous soyez également touché par la hausse des taux d’intérêt et que vous ayez éventuellement à effectuer des paiements plus élevés que prévu sur une certaine durée. En ce sens, vous devriez avoir une certaine marge de manœuvre financière si vous optez pour une hypothèque à taux variable.

Le faible risque de taux pour la banque constitue un autre avantage. Eu égard aux durées longues d’une hypothèque à taux fixe, il est très difficile pour la banque de prévoir l’évolution du niveau des taux. Elle perçoit donc une majoration d’intérêt plus la durée est longue afin de compenser une évolution éventuellement défavorable. Les intérêts de l’hypothèque à taux variable peuvent en revanche être adaptés à de très brefs intervalles, ce qui réduit considérablement le risque pour la banque et évite une majoration d’intérêt du fait de la durée.

Contrairement à l’hypothèque à taux fixe, l’hypothèque à taux variable a un point commun avec l’hypothèque roll-over. Le taux de l’hypothèque roll-over est également adapté, mais le taux d’intérêt de référence Libor sert de base, ce qui la rend globalement un peu plus transparente que l’hypothèque à taux variable pour le client. L’hypothèque à taux variable à une durée illimitée et vous bénéficiez ainsi d’une grande flexibilité en termes d’amortissement. Notamment dans le cas d’un amortissement indirect par le biais d’un avoir du pilier 3a, cela peut présenter quelques avantages fiscaux. Une hypothèque à taux variable peut généralement être résiliée dans un délai de 3 à 6 mois.

Dans quels cas l’hypothèque à taux variable est-elle avantageuse et quand ne l’est-elle pas?

Si l’on considère l’évolution des modèles hypothécaires, on voit clairement que l’hypothèque à taux fixe et l’hypothèque roll-over sont plus populaires que l’hypothèque à taux variable. Il n’y a cependant pas une raison précise, déterminante à cette évolution. Différents facteurs ont au contraire contribué à ce que l’hypothèque à taux variable n’ait plus autant les faveurs des clients qu’avant et ne soit d’ailleurs plus proposée par certaines Banques.

La méthode de calcul des intérêts en est sûrement l’une des raisons, puisqu’elle est beaucoup plus facile à comprendre pour les clients dans le cas de l’hypothèque roll-over qui présente une structure similaire. Il est donc plus facile de suivre l’évolution du taux d’intérêt de référence sous-jacent, le taux Libor, et de prédire les tendances. Avec une hypothèque à taux variable vous n’avez certes qu’un délai de résiliation bref, qui n’excède généralement pas quelques semaines, mais dans le cas d’une hypothèque roll-over de courte durée, vous n’êtes guère désavantagé en tant que client par rapport à une hypothèque à taux variable au délai de résiliation court.

Fehler

Ein allgemeiner Fehler ist aufgetreten. Bitte wenden Sie sich an den Support.