Le classique parmi les hypothèques: l’hypothèque à taux fixe

Si vous prévoyez d’acquérir un logement, vous n’êtes pas seul: le rêve de l’accession à la propriété est toujours très répandu. Comme la plupart des gens, vous aurez sans doute également besoin d’une hypothèque de la banque pour financer votre logement. Car eu égard à des prix compris entre CHF 500 000 et CHF 750 000 comme ils sont monnaie courante pour un logement en propriété, l’épargne a elle seule est rarement suffisante. Il existe cependant de grandes différences entre les hypothèques et pas seulement en matière d’intérêts. Les conditions des différents types d’hypothèques présentent également de fortes disparités dans la perspective du risque et de la sécurité, du calcul du taux d’intérêt et de la durée en années. Pour choisir l’hypothèque appropriée, vous devez connaître les différentes variantes, par exemple l’hypothèque Libor ou l’hypothèque à taux fixe. Dans cet article, nous voulons par conséquent vous donner un aperçu des conditions de l’hypothèque à taux fixe très populaire et esquisser les différences avec l’hypothèque Libor qui est également très répandue. Vous trouverez ainsi l’hypothèque appropriée pour financer votre logement.
 

Qu’est-ce qu’une hypothèque à taux fixe?

Avant de répondre à cette question, vous devez d’abord connaître les conditions importantes pour les hypothèques. Le taux d’intérêt revêt bien sûr une grande importance, car les intérêts jouent un rôle déterminant lors du calcul des coûts de l’hypothèque. En principe, plus ils sont bas mieux c’est. Le niveau des taux ne devrait toutefois pas constituer le seul critère de choix d’une hypothèque, car la banque perçoit généralement encore d’autres frais qui se répercutent sur les coûts de l’hypothèque et donc sur le prix de votre logement. Vous ne devriez pas non plus oublier à propos du taux d’intérêt que les positions après la virgule ont déjà une incidence significative sur les coûts de l’hypothèque. Cela s’explique par les sommes élevées de CHF 500 000 à CHF 750 000 ou plus habituelles pour une hypothèque.

La durée en année est également très importante. À la différence d’autres produits de la banque, par exemple les comptes à terme ou des comptes de placement similaires, la durée d’une hypothèque ne signifie cependant pas que la totalité de la somme devra être entièrement remboursée à l’expiration du nombre d’années défini. Dans les faits, il subsiste généralement une dette résiduelle importante à l’échéance de l’hypothèque que vous devez alors financer au moyen d’une nouvelle hypothèque. Vous renégociez donc la durée ainsi que le taux d’intérêt et optez pour un certain modèle hypothécaire. À l’échéance, les hypothèques à taux fixe ne doivent par exemple pas nécessairement être reconduites sous la même forme et peuvent parfaitement être remplacées par une hypothèque Libor. La durée ne décrit donc que la période pour laquelle les conditions de l’hypothèque doivent être convenues de façon contraignante.

Revenons-en à présent au sujet à proprement parler de cet article: l’hypothèque à taux fixe. Comme son nom l’indique, la plupart des conditions de ce type d’hypothèque sont fixes. Cela ne signifie pas que le taux d’intérêt et la durée sont identiques pour chaque hypothèque à taux fixe, mais seulement que les conditions convenues sont fermes pour toute la durée et ne changent pas. Si vous avez par exemple convenu avec votre banque un taux d’intérêt de 3% sur une période de cinq ans au début de l’hypothèque à taux fixe, ce sera précisément le taux qui s’appliquera pendant toute la durée. Si le niveau des taux augmente au cours de ces cinq années, la banque n’a pas eu de chance, car l’hypothèque à taux fixe se poursuit à ces conditions plus avantageuses. Si le niveau des taux baisse en revanche, vous n’en profitez pas avec une hypothèque à taux fixe, car le taux d’intérêt est fixe.

Il n’y a donc qu’avant la conclusion d’une hypothèque à taux fixe que vous pouvez influer sur son taux d’intérêt. Si vous avez par exemple épargné un peu d’argent les années précédentes, vous pouvez l’utiliser directement pour financer votre logement. L’utilisation de fonds propres diminue la part de l’hypothèque dans le prix d’achat total que l’on qualifie aussi de «taux de nantissement», voire de «nantissement». Un moindre nantissement réduit le risque pour la banque, ce qu’elle «récompense» généralement par un taux d’intérêt plus avantageux. Une autre possibilité pour réduire les taux d’intérêt consiste à transférer des comptes existants dans votre banque hypothécaire. La banque peut utiliser l’argent qui se trouve sur ces comptes pour ses propres transactions, ce qu’elle récompense généralement aussi par un taux d’intérêt hypothécaire moins élevé. Vous pouvez en outre apporter votre prévoyance privée pour vous assurer des avantages en termes de taux d’intérêt. D’une part, vous pouvez transférer des comptes de prévoyance privée à votre banque hypothécaire, à l’instar d’autres comptes. D’autre part, la prévoyance privée peut également être utilisée pour assurer un meilleur taux de nantissement, sachant toutefois que cette possibilité est plafonnée par la loi et qu’elle requiert en outre l’accord de la banque.

La durée des hypothèques à taux fixe devrait essentiellement dépendre du niveau actuel des taux. S’il est très bas, les durées longues sont généralement conseillées, alors que si le taux d’intérêt est élevé il vaut normalement mieux opter pour des durées plus courtes. En règle générale, vous pouvez choisir une durée comprise entre deux et dix ans pour l’hypothèque à taux fixe.

Qu’est-ce qui différencie une hypothèque à taux fixe d’une hypothèque Libor?

Les différences entre une hypothèque à taux fixe et une hypothèque Libor sont assez faciles à comprendre: dans l’hypothèque Libor, les taux d’intérêt ne sont pas convenus de façon ferme pour toute la durée, mais sont régulièrement adaptés. L’adaptation des taux se base sur le Libor, un taux d’intérêt de référence pour les transactions entre les grandes banques, mais qui sert également de base à des produits bancaires dans les domaines de l’épargne, de la prévoyance privée et des placements. Grâce à l’évolution des taux d’intérêt, l’hypothèque Libor qui est aussi souvent qualifiée d’hypothèque roll-over vous permet de profiter d’une baisse des taux d’intérêt. Si les taux d’intérêts venaient toutefois à augmenter, vous devriez avoir un peu d’argent de côté, car l’hypothèque vous coûtera plus cher. L’hypothèque Libor connaît une variante à la durée limitée et une autre à la durée illimitée.

Les avantages d’une hypothèque à taux fixe

Les hypothèques à taux fixe ont l’énorme avantage d’offrir une sécurité. Grâce aux conditions fermes convenues, vous n’avez pas à vous inquiéter d’une hausse des taux d’intérêt, sans compter que les coûts des hypothèques à taux fixe peuvent être calculés d’avance et planifiés en conséquence. Le risque d’augmentation des mensualités qui caractérise par exemple l’hypothèque Libor n’existe pas avec les hypothèques à taux fixe. Elles conviennent donc tout particulièrement aux propriétaires de logement qui accordent une grande importance à la sécurité et qui souhaitent donc exclure autant que possible toute forme de risque. La grande sécurité de planification fait en outre que les hypothèques à taux fixe sont intéressantes pour les personnes qui ont un revenu extrêmement constant et qui veulent pouvoir calculer les coûts du logement au plus près afin de garder le contrôle..

Conclure ou prolonger des hypothèques en ligne – sur e-hypo

Sur e-hypo, vous pouvez conclure et prolonger des hypothèques en ligne et grâce au modèle en ligne vous pouvez économiser des coûts. Grâce aux différents articles spécialisés sur notre site, vous pouvez opter pour une hypothèque sur la base d’informations fondées et vous gardez en permanence le contrôle, même sans conseil approfondi. Utilisez le calculateur en ligne d’e-hypo et demandez une offre pour une nouvelle hypothèque ou la reprise d’une hypothèque existante - c’est simple, personnalisé et avantageux.

Fehler

Ein allgemeiner Fehler ist aufgetreten. Bitte wenden Sie sich an den Support.