Comment fonctionne une hypothèque?

De nombreuses personnes rêvent d’accéder à la propriété du logement. Le manque de capital constitue souvent le principal obstacle à la réalisation de ce rêve. Mais ce problème peut généralement être résolu avec une hypothèque. Mais comment fonctionne une hypothèque et quels sont les points à prendre en compte en ce qui concerne les conditions? Cet article vous donne des réponses.

Qu’est-ce qu’une hypothèque?

Avant de répondre à la question «comment fonctionne une hypothèque?», nous devrions commencer par déterminer ce qu’est précisément une hypothèque. Ce terme décrit d’une part un droit de gage immobilier utilisé pour garantir un crédit et d’autre part le crédit lui-même. En concluant une hypothèque, le preneur d’hypothèque donne donc au minimum un actif en gage au prêteur hypothécaire en guise de garantie et se voit accorder un crédit en contrepartie. À cet effet, les deux parties fixent les conditions correspondantes telles que la durée, le taux hypothécaire et l’amortissement, dans un contrat. Alors que le preneur d’hypothèque est généralement un particulier, parfois aussi un commerçant ou une entreprise, les prêteurs hypothécaires sont avant tout des Banques.

Lorsqu’il n’y a pas de problèmes de paiement, le bien immobilier garanti au moyen d’un gage immobilier (re-)devient la pleine propriété du preneur d’hypothèque après le paiement de la dernière mensualité. Si celui-ci ne peut toutefois pas rembourser la dette ainsi que les intérêts, le preneur hypothécaire a le droit de réaliser le gage immobilier tenant lieu de garantie. Il peut par exemple le vendre ou le mettre aux enchères afin de couvrir sa créance impayée avec le produit de la vente. Si le montant ainsi réalisé excède la créance et les frais de réalisation du prêteur hypothécaire, le produit supplémentaire revient au preneur d’hypothèque.

Quelles sont les principales formes d’hypothèques?

Outre les caractéristiques fondamentales d’une hypothèque, telles que le taux d’intérêt et la durée, il existe un autre critère qui permet de différencier les hypothèques: le modèle hypothécaire. Ces variantes ne fonctionnent pas totalement de la même manière, notamment pour ce qui est du taux d’intérêt hypothécaire et de la durée. Aussi les différents modèles se prêtent-ils plus ou moins bien à certaines situations, en fonction des circonstances. Il convient principalement de distinguer:
  • Hypothèque à taux fixe
  • Hypothèque Libor ou roll-over
  • Hypothèque à taux variable

Un taux hypothécaire constant sur toute la durée, qui est généralement plutôt longue et peut atteindre dix ans, est caractéristique de l’hypothèque à taux fixe. Cette forme d’hypothèque convient donc avant tout lorsque le niveau actuel des taux d’intérêt est bas ou quand il faut s’attendre à une hausse des taux d’intérêt. Qui plus est, la charge financière résultant d’une hypothèque à taux fixe est particulièrement facile à évaluer et à calculer pour l’avenir.

L’hypothèque Libor ou roll-over a en commun avec l’hypothèque à taux variable que le taux d’intérêt n’est pas fixé. Il se base ici sur le Libor ou «London Interbank Offered Rate», un taux d’intérêt déterminé chaque jour bancaire ouvrable sur l’importante place financière de Londres, qui sert de taux de référence pour la définition des taux d’intérêt du crédit bien au-delà des frontières de l’Angleterre. L’évolution du Libor est facile à suivre pour le preneur d’hypothèque, de sorte que les ajustements du taux d’intérêt sont toujours compréhensibles. L’hypothèque roll-over peut être conclue avec une durée variable mais aussi fixe.

Dans le cas de l’hypothèque à taux variable, le taux d’intérêt mais aussi la durée sont variables, dans le sens d’une absence d’échéance. Il est caractéristique que le prêteur hypothécaire adapte régulièrement le taux d’intérêt en fonction de la situation actuelle sur le marché. Une hypothèque à taux variable est donc particulièrement avantageuse pour le preneur d’hypothèque lorsqu’il prévoit une baisse du niveau des taux et qu’il souhaite profiter, grâce à ses revenus, de l’opportunité d’effectuer des amortissements supplémentaires ou de réduire le délai d’amortissement. Compte tenu du niveau des taux bas depuis des années, les hypothèques à taux variable sont toutefois de moins en moins conclues et elles ne sont donc plus guère proposées. La meilleure transparence en termes de calcul du taux d’intérêt des hypothèques Libor a également contribué à cette évolution.

Quels sont les avantages d’une hypothèque pour le preneur d’hypothèque et le prêteur hypothécaire?

Le prêteur hypothécaire a la possibilité d’accroître sa fortune grâce à l’hypothèque. Il supporte certes le risque que le preneur d’hypothèque ne puisse ou ne veuille pas rembourser les tranches dues. Mais comme il reçoit la sûreté spécifiée dans le contrat en guise de gage immobilier, il peut la réaliser en cas de problèmes de paiement. À la différence d’un crédit classique non couvert, il peut ainsi compenser intégralement sa perte ou du moins la minimiser. Le preneur d’hypothèque reçoit, quant à lui, de l’argent qu’il utilise généralement pour financer le bien immobilier qui sert à garantir l’hypothèque. Sans l’hypothèque, il n’aurait vraisemblablement pas touché cet argent, ou du moins pas dans ces proportions, ni à des conditions aussi avantageuses. Pour finir, le taux d’intérêt d’un crédit est aussi l’expression du risque pris par le prêteur. Comme il est toutefois relativement faible pour une hypothèque en raison de la possibilité de réaliser la garantie, le prêteur hypothécaire se satisfait en échange d’intérêts relativement bas. Si vous souhaitez conclure ou remplacer une hypothèque facilement, individuellement et de manière avantageuse, le calculateur en ligne d’e-hypo constitue la solution qu’il vous faut. Il vous suffit de quelques données pour former une demande en ligne. Vous recevrez ensuite une offre contraignante en l’espace de quelques jours – difficile de faire plus simple!

Fehler

Ein allgemeiner Fehler ist aufgetreten. Bitte wenden Sie sich an den Support.